12
Oct
07

« Maître » ou « professeur » ?

J’ai eu l’occasion de fréquenter divers clubs d’arts martiaux, dans divers disciplines : Viêt Vo Dao, Taekwondo et Kung-Fu Wushu. Alors que certains « enseignants » se présentent à nous comme notre « professeur X », ou « Monsieur X », ou « X » tout simplement, d’autres au contraire arborent fièrement le titre de « Maître » (et nous oblige à les nommer ainsi) alors qu’ils habitaient (ou habitent) encore chez papa-maman…

Qu’en est-il exactement ?

Même s’il est vrai, prenons le cas du Taekwondo selon la World Taekwondo Federation, qu’officiellement un individu peut se prétendre au titre de « Maître » du moment où il est minimum ceinture noire 3ème dan, la légitimité de cette consécration reste encore à prouver !

Qu’est-ce qu’un « Maître » si ce n’est celui qui montre la voie ? Que ce soit dans les anciens temps où les Maîtres avaient tout pouvoir sur leurs disciples, ou de nos jours où les maîtres relaient notre présence parentale dans les écoles maternelles et primaires, tous deux – Maîtres et maîtres – ont le même but : guider et montrer la voie. Mais pour ce faire, ces derniers doivent savoir allier « technique » et « valeurs morales ». En effet, que serait un expert en arts martiaux sans la philosophie de son art ? Que serait un maître d’école si on le retrouvait tous les soirs dans des bars à p…tes à siroter des bière par intraveineuse ?

Un Maître n’est donc pas seulement celui qui maîtrise toutes les techniques de son art, mais il doit être également un exemple à suivre, le miroir d’un certain sens de moralité et le garant d’une philosophie ancestrale transmise de Maître à élève. L’un ne va pas sans l’autre. Ainsi, un virtuose en techniques martiales qui n’a pas en lui une once de valeur morale ne pourra prétendre – au mieux – qu’au titre de « professeur ».

Mon ancien « professeur » (ce titre n’est pas du tout péjoratif dans son cas, vous allez comprendre…) de Taekwondo me disait même : « dans la culture asiatique, un garçon ne devient un homme qu’à la mort de son père. Même s’il avait lui-même déjà une famille, seul le fait de s’occuper de sa mère et de prendre soin de ses petits frères et sœurs fera de lui l’Homme de toute la Famille (dans sa globalité). De même, un élève ne devient Maître qu’à la mort de son Maître. Par conséquent, il ne peut y avoir qu’UN SEUL et unique Maître par discipline ! Quant à moi, mon Maître est encore en vie, je ne suis pas son premier élève, alors appelez-moi ‘professeur‘ ou ‘monsieur‘… »

Selon moi, un Maître est celui qui a vécu dans le strict code de moralité et dans le respect de la philosophie de son art. Toute sa vie, il la passera à améliorer ses techniques martiales et à aiguiser ses valeur morales. Par conséquent, un Maître n’est Maître… qu’à sa mort.

Voilà, alors clin-d’œil à tous ces freluquets qui se prétendent être « Maître-tout-puissant » : vous avez bien étudié le manuel « technique » de votre art, maintenant passez au manuel « philosphique et morale » ! Vous allez voir qu’il est 100 fois plus épais et que le premier chapitre s’intitule : « Humilité et modestie »…….

Advertisements

6 Responses to “« Maître » ou « professeur » ?”


  1. 1 GuiZm0
    12 octobre 2007 à 11:04

    Très bon commentaire encore,

    Je ne sais pas ce qu’il en est dans les autres arts martiaux, mais dans les arts martiaux chinois, peut se pretendre maître une personne qui à completer l’enseignement de son maitre au rang de disciple. L’élève ne peut prétendre devenir maitre A force de travail et de différent test, moraux, physique et surtout de volonté, le maitre choisis ses disciples et les formes à leurs arts, leurs philosophie et d’autres enseignement complémentaire comme bien souvent la médecine (accupuncture, massage, herboristerie etc…) utile pour la pharmacopé et soigné les élèves (accessoirement source de revenu pour toute l’école).

    Ainsi dans les arts martiaux chinois, tu peux te prétendre maitre si tu as reçu le transfert des savoirs de ton maitre (afin de reprendre la transmission du savoir) et le remplace (après la mort comme ut l’as expliqué).

    Enfin, c’est la modestie et l’humilité qui révèle les vrais maitres…

    (Il est 1h du mat, je suis mort donc ca peut être quelques peu confus ^^)

  2. 13 octobre 2007 à 4:00

    Merci Guizm0 pour ton assiduité et ta présence pour compléter mes réflexions.

    J’ai juste oublié de vous dire que mon « professeur » de taekwondo (cité en exemple) est ceinture noire… 7ème dan ! Respect !

  3. 3 BabGirl
    27 novembre 2007 à 3:41

    J’ai vu l’adresse et par curiosité je suis venue voir un peu ce que tu écrivais ^^
    Professeur X, que nous appelions tous monsieur X, était muni d’un sublime sens de l’humour ! Si ma mémoire est bonne, il nous disait de l’appeler professeur, ou même monsieur, mais quelque fois c’était tout simplement dieu :-p.

    Ce « professeur » m’a appris beaucoup, comme à toi je présume, et lire ce post m’a fait plaisir et m’a rappeler 7 excellentes années de ma vie à apprendre l’art du taekwondo, mais aussi une ligne de vie !

    Continue ton blog il est genial

    Bab

  4. 27 novembre 2007 à 4:59

    Hello BabGirl, ça fait plaisir d’avoir de tes nouvelles !

    Je confirme que notre ancien « prof » de taek était aussi diplômé de l’Ecole du Rire, option « Je-t’éclare-les-fesses-avec-mon-sabre-de-bambou-pendant-que- tu-fais-des-pompes »… parce que « c’est le plus court chemin pour arriver au cerveau » !

    De temps en temps, je passe au Club histoire d’avoir une bonne suée, de revoir le prof ainsi que les potes qui y sont encore. ça fait du bien !

  5. 19 juin 2008 à 2:40

    Somehow i missed the point. Probably lost in translation 🙂 Anyway … nice blog to visit.

    cheers, Banjo!!

  6. 6 François
    23 juin 2016 à 2:41

    Salut à vous ,

    le sage dit :
     » Pour construire un bon art martial , il faut réunir trois choses : un bon maitre , un bon disciple , et une bonne doctrine »

    J’ai eu la chance extraordinaire d’avoir un bon maitre qui dispensait une bonne doctrine , dans le Wu Shu (je ne sais si j’ai été un bon disciple). Je l’ai toujours appelé par son prenom (comme tous les membres du club).

    Je me suis fait opéré recemment de l’épaule (il y a un mois) et quand je suis rentré de l’hosto, à mon domicile ,
    un seul bras valide , épuisé par l’anesthesie et habitant seul et à la campgne profonde , j’ai éprouvé le besoin d’aller puiser des ressources aupres de mon ancien maitre , le soir meme de ma rentrée.
    Je suis allé sur le site du club , et j’ai alors apprit , avec une tristesse infinie , qu’il etait décédé trois ans auparavant.
    Alors que les larmes coulaient le long de mes joues , j’ai entendu sa voix me parler , et me dire  » tout est entrainement ».
    Cette simple parole , venue du fond de ma memoire m’a permit d’optimiser ma vie avec un seul bras , et de faire de ce qui etait un handicap , une force , une recherche d’experience et de découvertes.
    Par delà les brumes de la mort , mon maitre m’a donné sa derniere leçon de vie.

    Je ne l’ai appelé « maitre » que quand je lui ai ecrit , il y a trois ans , donc peu de temps avant sa mort.
    J’ai éprouvé le besoin de lui écrire , pour le remercier de ses bienfaits , et lui dire que l’avoir rencontré m’a permit de devenir l’homme que je suis aujourd’hui.
    J’avais lu que parfois , le lien qui unit un disciple à son maitre est indéfectible , et effectivement , je pense que j’ai dut « sentir » inconsciemment qu’il etait malade , et qu’il etait temps de le remercier.
    Je ne l’avais pas revu depuis 25 ans.

    Je me suis permis d’ecrire ce modeste temoignage de vie , pour enrichir et imager le theme « professeur ou maitre »

    A toutes et tous , je vous souhaite une bonne continuation.
    Cordialement
    François


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :