21
Sep
07

Lutte contre le piratage en 5 leçons…

…à en croire CoPeerRight Agency, une agence privée qui s’est ciblée dans ce marché très lucratif et très en vogue. Selon elle, les 5 mots d’ordres sont : Bloquer, cibler, observer, financer et s’unir.

Les détails de son plan de guerre sont disponibles ici. Ce qui est risible, c’est que pour mettre en place cette politique « coups de bâton », cette agence – je cite – « diffuse des fichiers leurres et envoie des messages de prévention aux amateurs de téléchargement français (près de 5 millions, ces 6 derniers mois) » !!!!!

Mais ça, ça s’appelle pas du spaming ? et c’est pas répréhensible par la loi ?????

Décidemment, les lois écrites qu’elles soient de la main de l’Homme ou de la main de Dieu, on ne retient que les passages qui nous arrange… (ça s’était la pensée du jour. Elle n’est pas de JCVD mais de moi ^^)

Advertisements

4 Responses to “Lutte contre le piratage en 5 leçons…”


  1. 21 septembre 2007 à 12:06

    Ça me rappelle la présentation de mon Master : « Vous allez avoir besoin de tel et tel logiciels qui ne sont pas gratuits, mais nous ne vous encourageons pas à les télécharger illégalement… Prenez les équivalents OpenSource… »

    Normal, on va, soit disant, nous faire des cours de design, sûrement sur Photoshop et je vais aller télécharger et utiliser The Gimp pour rester dans la légalité… C’est vraiment du « foutage de gueule »… M’enfin…

  2. 21 septembre 2007 à 12:20

    « Alors aujourd’hui, nous allons traverser l’océan Pacifique. Il faudrait faire attention aux requins, aux tempêtes,… Pour ça, il y a les paquebots. Mais comme ça coûte la peau du cul et que je ne vous encourage pas à voyager en fraude, alors tous à vos maillots de bain… (mais sachez toutefois que les paquebots existent !) »

  3. 22 novembre 2007 à 3:27

    haha , c cool, je ne sais pas , mais vu que j ai jamais acheté un seule logiciel ou nimporte quelle autre chose d ‘internet, j arrive pas à imaginer qu il y a du monde qui le fait.. tanat que je peux le chercher sur gratos sur le net je me casserai pas la tete à l acheter, sinon je le crack moi meme 🙂

  4. 27 novembre 2007 à 5:23

    C’est bien mon gars, t’as étalé en 4 lignes ton CV, ton savoir-faire et l’étroitesse de ton imagination car nous ne sommes pas tous égaux face à l’informatique, Internet, aux utilisations des logiciels, aux 1000 manières de les craquer (ou de se dégotter un crack) sans compter que certains ont le budget pour acheter des logiciels et d’autres ont l’obligation d’en acheter (ex. les entreprises)…

    Alors : « j arrive pas à imaginer qu il y a du monde qui le fait.. » -> j’espère que tu y arrives maintenant.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :